Publié le Laisser un commentaire

La place du père une fois Bébé arrivé

La place du père une fois Bébé arrivé

Et le papa dans tout ça ?

Lors d’une grossesse puis de la naissance d’un enfant, nombre de conversations tournent autour de la jeune maman… Et qu’en est-il pour le papa ? Est-ce difficile de devenir père ? Lui qui pendant neuf mois n’a pas « ressenti » dans sa chair, la croissance de son mini-moi ?

Sans doute est-ce plus complexe que cela en a l’air, de se sentir père. Pour la maman, c’est intrinsèque, naturel, elle porte le fruit d’amour. Le papa lui, peut alors voir grandir des angoisses liées à une certaine peur des responsabilités de « chef de famille » qui vont lui incomber… Donc, devenir père est sans doute un long apprentissage quotidien, un entraînement de chaque instant !

Il semble impératif pour ce faire, que la mère elle-même, laisse SA place, à son conjoint pour qu’il s’élance dans sa vie de papa à 300% ! Aujourd’hui avec les congés de paternité, c’est l’occasion pour que Monsieur fasse le bain de Bébé, lui donne le biberon (même si Maman allaite elle peut tirer son lait), car les papas aussi ont le droit de connaître les joies du fameux peau-à-peau ! Le lien entre papa et enfant va se tricoter de mieux en mieux si l’homme de la maison se positionne en « tiers » avec la mère, tout en sachant répondre aux besoins primaires du bébé lors des premières semaines. Et soulageant ainsi sa compagne pour qu’elle recouvre plus rapidement son côté « femme »…



Justement, quelle place réelle pour un papa dans ce nouveau trio ?

Le père ne va pas remplacer la mère, ni agir comme s’il était mère. En fait, il doit être le lien qui permet aussi la séparation entre maman et Bébé. Dit comme cela, ça fait un peu peur… Mais d’un point de vue psychologique, la trop grande fusion mère/enfant peut être néfaste au développement du bébé… C’est là que Papa se place : en intervenant comme ce tiers, le père va aider l’enfant à grandir, lui permettant de se différencier totalement de sa mère ; Bébé est quelqu’un à part entière, et avec un père impliqué dans son quotidien, l’équilibre se fera. Papa souvent, sera également là pour l’autorité. Mais il pourra aussi mettre en place des rituels bien à lui, complètement différents des actions de la maman, et Bébé trouvera plaisir et complicité très tôt.

Ce qui est très important, c’est que le père s’exprime à travers sa présence, ses façons d’être avec son enfant, comme un « père » réel et non pas comme le « père » idéalisé par sa femme (surtout dans le cas d’une première naissance où la maman va être hyper protectrice !).

Comme le dit le psychologue Bruno Décoret :

« C’est un autre parent, différent et égal. On ne doit pas exiger qu’il soit le père idéal, mais le laisser être un père bien réel »

Si ce positionnement débute dès la naissance, par le geste symbolique durant lequel le papa coupe le cordon ombilical… tout va se mettre en place de manière sereine et naturelle.

Maman t’a porté neuf mois, et moi j’ai fini de te mettre au monde en coupant ce lien qui t’attachait à elle. Désormais ce sera nous deux, ta mère et moi ton père, qui allons te nourrir, t’aider à grandir et plus tard, te laisser t’envoler !

Voilà ce qu’un père pourrait dire à son bébé lors de leur première « vraie » rencontre à la naissance !

Allez, les papas… prenez votre place et parlez avec votre compagne de cette nécessité d’être père, pour la construction équilibrée de votre famille !


Voici nos faire-part de naissance les plus populaires

Laisser un commentaire