Publié le Laisser un commentaire

Annoncer au monde entier que l’on est enceinte ?

Annoncer au monde entier même aux étoiles que l’on est enceinte

Depuis quelques semaines ou quelques jours vous savez qu’à l’intérieur de vous, il y a un petit œuf qui est en train de grandir, millimètre par millimètre, pour devenir dans quelques mois un beau bébé qui va rire, pleurer, et vous appeler maman. Le changement qui s’opère en vous est radical et comme on vous l’a déjà dit vos sentiments sont mêlés et parfaitement normaux. Une chose cependant vous turlupine peut être : est ce que je dois annoncer à ceux qui m’entourent que je m’apprête à donner la vie ? Le premier souci est de savoir effectivement si cette grossesse va aboutir, si le « fœtus » va s’accrocher coûte que coûte.

Statistiquement, 17 % des d’entre elles s’interrompent entre le premier et le troisième mois, simplement parce que l’œuf n’est pas viable. A l’époque où les tests de grossesse n’existaient pas, cet événement passait inaperçu : les femmes, après un retard de règles plus ou moins important voyaient les saignements revenir et cela ne les inquiétaient pas à juste titre. Ce que je veux dire par là, c’est que vous n’êtes absolument pas responsables si une telle chose devait arriver. La nature est bien faite : si le fœtus ne va pas à terme c’est qu’il y a une bonne raison.

Vous êtes « capables » d’être enceinte

Mais ce qui est important, c’est que vous gardiez en tête que, quoiqu’il arrive, vous êtes « capables » d’être enceinte. Il y a aussi une autre possibilité d’interruption de grossesse, celle de la grossesse extra utérine. Elle est, rassurez-vous, extrêmement rare. Lorsque l’œuf est mal implanté, il opère sa nidation dans une trompe et la grossesse doit être interrompue au plus vite. Si par hasard vous souffriez de douleurs violentes au ventre ou de saignements, vous devez impérativement consulter. Mais, restez souples, cela n’arrive que très rarement.

Annoncer que je suis enceinte

83 % des grossesses arrivent à terme

Bien que le paragraphe ci-dessus soit assez inquiétant pour toutes les femmes enceintes, « pourvu que ça ne m’arrive pas ! », il faut quand même se dire que 83 % des grossesses arrivent à terme. Et je ne vois vraiment pas pourquoi vus ne feriez pas partie de ces 83 % ! Les statistiques restent des statistiques ! Ce que je crois profondément, c’est que vous devez rester en paix avec vous-même : vous êtes la reine pour ces 9 mois à venir et faîtes ce qu’il vous plaît.



Vous avez envie de le dire ? Mais faîtes ! Qu’est ce que ça peut bien faire ?

Vous croyez vraiment que vous allez décevoir ? Vous croyez vraiment qu’il vous faudra culpabiliser si par malheur cette naissance devait être compromise ? NON ! Et même, je crois que dans le cas où il vous arriverait quelque chose, c’est toujours bien d’être entourée, d’être soutenue. Pas la peine de faire la courageuse qui se prend un gros coup de poing dans la figure et qui dit « même pas mal ! » : les gens qui vous aiment seront toujours là pour vous, les gens qui vous aiment sont bienveillants.

Oui, si bébé doit arriver, il arrive, c’est comme ça !

Par ailleurs, si vous écoutez les mamans autour de vous, beaucoup d’entre elles vous raconteront que les premiers mois, elles continuaient à faire comme avant ! Du sport, du scooter, du stress… Et puis, il y a aussi celles qui ne s’en étaient pas aperçu tout de suite et qui, en riant, vous racontent qu’elles étaient parties faire du ski à bosses ou qu’elles avaient pris des cuites effarantes tout en bombardant clope sur clope. Oui, si bébé doit arriver, il arrive, c’est comme ça ! Inutile donc de vous stresser avec des « Et si – Et si ? », pour l’instant vous êtes enceinte, pour l’instant vous allez avoir un bébé avec celui que vous aimez, pour l’instant tout va bien !


Inscrivez vous à notre newsletter et recevez un code promo de -10% à utiliser dès maintenant


Voici notre sélection de faire-part de naissance à personnaliser à votre image

Naissance & Baptême : Les 3 derniers articles


Laisser un commentaire