Publié le Laisser un commentaire

9 mois…. Et le papa dans tout ça ?

9 mois…. Et le papa dans tout ça ?

Une fois n’est pas coutume, un article qui vous concerne messieurs !

Et oui, il faut le répéter, le redire, vous avez un rôle primordial durant la grossesse de Chérie, même si ce n’est pas vous dont le ventre abrite un petit être !

C’est important de parler de ce sujet car on remarque parfois que des futurs papas se sentent mis à l’écart, non investis par leur compagne, par la famille. Tous les yeux sont rivés sur le ventre qui grossit, tout le monde est au petit soin… de la maman… Et vous, MisterDad… on vous oublie un peu, beaucoup, trop…

Il faut trouver la juste adéquation ni trop « conjoint-poule » (on rappelle qu’être enceinte n’est pas une maladie) à sans cesse cocooner votre t’ite femme, comme si elle était en sucre… Ni trop désintéressé (on n’en profite pas pour sortir tous les samedis avec les potes du foot…), genre, « bon ok, j’ai planté ma graine, maintenant, c’est plus mon job… » !

Quant à la jeune mère-couveuse, elle doit s’appuyer sur son partenaire tout en l’invitant à prendre vraiment partie dans ce magnifique voyage de la grossesse. Accompagnement aux échographies, inscription en couple aux séances de préparation à l’accouchement ; et même pourquoi pas, laisser le papa-en-devenir aller faire les premiers achats de babygros, de bodies et choisir le faire-part de naissance ? Lui demander de réorganiser la pièce qui va devenir la chambre de votre Perle, le motiver dans ses envies de peinture, de déco de la chambre, de nouvelle voiture… !



Le papa peut s’impliquer comme soutien logistique.

Surtout si la maman est hyper fatiguée (surtout en début de grossesse), et/ou si d’autres P’tits Monstres jalonnent déjà la maison… On parle évidemment ici de ménage, courses, aller/retour à l’école, la crèche, le foot, la danse, le cours de guitare et le rendez-vous orthodontiste de l’aînée….

Préparer le repérage de la maternité, le trajet et le temps ; cela peut sacrément rassurer la jeune femme. Egalement en fonction de la date présumée d’arrivée de Bébé, si le Papa anticipe quelques jours de congés, heures de récup’ ou RTT, Madame sera aux anges ! La cerise sur le gâteau c’est le congé paternité : 11 jours consécutifs (voire 18 pour une naissance gémellaire), pour profiter des premiers jours de son enfant, de retour à la maison. Changer les couches, donner les biberons, seconder son épouse la nuit pour les tétées, être totalement dans son rôle de papa en or, voilà des choses qui soulagent la mère et qui la rendent cool, zen et détendue ! On peut même imaginer que Môssieur prévoit des « gardiennage » du nouveau-né de temps en temps pour avoir très rapidement des moments de couple, histoire que le rôle de maman ne supplante pas celui de femme… !

Papa doit être un soutien psychologique

Ensuite, et ce n’est pas le plus simple, le papounet-en-construction peut/doit être un soutien psychologique. Là on parle de toute la durée de la grossesse. Comprendre sa conjointe dans ses angoisses, ses transformations physiques et ses fluctuations d’humeur (généralement fortes au début des mois de grossesse en raison de ces foutues hormones…). Le futur père peut lui-même être inconsciemment dépassé par les événements et faire sa « couvade » au rythme de l’arrondissement du ventre de sa femme… Certains hommes prennent eux aussi du ventre comme pour vivre encore plus intensément les modifications du corps de l’autre ! On ne peut pas dire alors, que le papa ne soit pas investi !

Allez, la seule règle en la matière reste malgré tout de partager de l’amour chaque jour, de rêver ensemble l’avenir à 3 (ou plus si on a déjà une famille !), de parler, de ne pas laisser l’autre avec ses interrogations et ses frustrations !

Let’s go les papas ! On vous aime, vous êtes des big boss !


Voici la sélection de faire-part de naissance à personnaliser des papas

Laisser un commentaire