Publié le Laisser un commentaire

Le baptême civil, comment ça marche ?

Le baptême civil, comment ça marche ?

A vous jeunes parents qui n’avez pas de conviction religieuse particulière, mais qui souhaitez toutefois marquer l’arrivée au monde de votre Bébé, voici un point sur le baptême civil.

Qu’est-ce exactement que cet acte républicain ?

Comment se déroule la cérémonie ?

Devez-vous répondre à des conditions particulières ?

C’est en abordant tout cela que nous allons tenter de vous éclairer !

Le baptême civil qu’est-ce que c’est ?

C’est une cérémonie laïque et symbolique officiée par le maire ou un de ses conseillers, à la mairie de votre lieu de résidence. C’est une sorte d’intronisation républicaine citoyenne, votre enfant devenant alors partie intégrante de la république. Vous choisissez un parrain et une marraine qui seront une sorte d’ « anges gardiens », relais des parents dans l’évolution de votre bambin. Mais malgré tout, le baptême civil ne revêt aucune valeur légale. C’est plutôt un engagement moral, issu de la rébellion révolutionnaire lors de la séparation de l’Eglise et de l’Etat. Marquer son appartenance à un peuple plutôt qu’à un dogme religieux. C’était en l’an de Grace 1794… après que nombre de têtes fussent tombées… !

Aujourd’hui nous sommes plus dans une laïcité permettant à des parents athées ou dont les religions respectives sont différentes, de faire une fête pour la naissance d’un enfant et de le lier avec cérémonie à la vie en général et à sa famille en particulier ; et avouons-le aussi, c’est une occasion de rassembler famille et amis et de festoyer !

Et la cérémonie alors ? Comment se déroule-t-elle ?

Rien n’est pré écrit, les parents peuvent faire des propositions d’organisation comme lecture d’un poème, musique particulière. Cependant, le maire (ou son adjoint) va prononcer un discours dans lequel il rappelle rapidement les origines historiques du baptême républicain et ses valeurs. Il félicite les parents de ce choix puis invite parrain et marraine à s’engager dans leur nouvelle responsabilité. A ce stade chacun peut décider de lire un petit texte en l’honneur de son/sa filleul/le. Vient le temps de la signature du certificat de parrainage. Un exemplaire est spécifiquement destiné à l’enfant, un autre à ses parents, et un à chaque marraine et parrain.

Attention quand même, renseignez-vous bien auprès de votre commune, car le baptême civil n’étant régit par aucune loi réelle, la mairie n’est pas obligée d’accepter de célébrer une telle cérémonie. C’est assez rare malgré tout car l’engouement est croissant pour ce protocole qui permet de marquer l’arrivée d’un enfant sans pour autant le faire par conviction religieuse.

Question légalité, le seul point souvent abordé est par rapport à un couple séparé. Les deux parents doivent ils donner leur accord ?

Le père ou la mère faisant le choix du baptême civil doit en informer son ex-conjoint. Jusque-là… c’est une question de bon sens. Ceci-dit, si la communication est conflictuelle, ces démarches passeront par le juge. Dans le cas précis où le parent informé ne formule aucune réticence précise, cette non-opposition a valeur d’accord. Sinon, il lui faut explicitement dire par courrier pourquoi il ne souhaite pas baptiser de façon républicaine son enfant.
Voilà, désormais vous avez les cartes en main ! Préparez bien le baptême civil de votre petitou et vivent les bébés !

Laisser un commentaire